MICHEL SIMOND

Premier réseau national de conseil en cession et reprise de commerces et entreprises.

En savoir + sur nous

Trouver un cabinet

info@msimond.fr

0 825 08 11 08 : 0,15 € / min

Se connecter

Michel Simond
28/05/2013

Près des trois quarts des Français (72%) manifestent leur préférence pour le shopping en magasin plutôt que sur internet, plébiscitant sa dimension humaine et la possibilité d'accéder directement aux produits, selon un sondage Ipsos.

Les Français restent très majoritairement attachés à la convivialité des expériences dans la "vraie vie". Pour le shopping, quelle que soit la catégorie de produits, 95% des sondés déclarent acheter souvent ou systématiquement en magasin. C'est particulièrement vrai pour l'alimentation (69% systématiquement, 89% systématiquement ou souvent) ou les vêtements (22% et 60%). Les produits culturels, qui sont les biens le plus achetés sur internet (28%), restent encore plus largement achetés dans les points de vente physiques (40%).

Le premier atout des boutiques reste leur côté vivant et leur dimension humaine, cités par respectivement 92 et 91% des Français, juste devant la qualité de l'accueil (88%). Internet remporte quant à lui, la palme de la praticité (95%), mais manque de chaleur humaine pour 84% des sondés.

"Les Français craignent de vivre dans un monde déshumanisé et désincarné (...) Ils cherchent à être de plus en plus accompagnés dans leurs actes d'achat, surtout lorsque le prix est conséquent" et ils "restent très attachés aux expériences de la vie réelle, plus intenses, plus surprenantes, plus humaines", commente Ipsos. Deux Français sur trois (66%) déclarent attacher de l'importance au contact humain lorsqu'ils achètent des produits et aimer parler aux vendeurs. Ce contact est d'autant plus valorisé que nous sommes en période de crise et que les consommateurs ont davantage besoin d'être rassurés: 51% déclarent ainsi rechercher davantage les contacts depuis 2008.

L'autre atout du magasin par rapport à internet est la possibilité de pouvoir toucher et essayer les produits avant d'acheter, cité par 78% des personnes interrogées.

Enfin, les boutiques permettent de se laisser davantage surprendre (71%) et de découvrir les dernières innovations, favorisant d'autant plus les achats plaisir et d'impulsion. 14% des sondés déclarent ainsi, après une visite en points de vente, repartir avec un produit qu'ils n'imaginaient pas, contre seulement 7% sur internet.

Pour lire l’intégralité de cet article, cliquez ici