MICHEL SIMOND

Premier réseau national de conseil en cession et reprise de commerces et entreprises.

En savoir + sur nous

Trouver un cabinet

info@msimond.fr

0 825 08 11 08 : 0,15 € / min

Se connecter

Michel Simond
05/06/2020

La société Serig Informatique livre les résultats de l’enquête réalisée en ligne par OpinionWay auprès de 1 077 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 18 au 19 mai 2020.

84 % des Français comptent aller de nouveau dans les cafés, les bars et les restaurants cet été. Parmi eux, 43 % comptent y aller « comme avant » et 13 % comptent y aller plus souvent (contre 28 % qui comptent aller dans les cafés moins souvent).

Les Français sont très attachés à ces lieux de vie : les restaurants manquent à 75 % des Français (dont 83 % dans la région parisienne) et les cafés à 47 % des interrogés (dont 58 % dans la région parisienne.

Parmi les Français qui fréquenteront ces lieux pendant l’été, 58 % souhaite le faire pour les soutenir économiquement et 30 % ont déjà participé à une collecte de soutien pour un café, un bar ou un restaurant ou pourraient le faire dans les semaines à venir.

Le budget mensuel des Français augmentera de 10 % pour les cafés et les bars (de 20 € à 22 €) mais ils restent prudents sur les dépenses au restaurant : -15 % sur le budget mensuel (de 74 € à 63 €).

Frédéric Fontanet, directeur général de Serig Informatique, filiale du groupe DL Software commente : "Au lancement de cette étude, nous nous attendions à plus de réserves. Mais, ce sondage révèle que l’art de vivre à la française est plus fort que les incertitudes liées à cette crise sanitaire. Les Français sont impatients à l’idée de fréquenter à nouveau leurs lieux de vie. Et c’est une excellente nouvelle pour tout le secteur CHR-CHD. Cette étude confirme aussi des changements d’habitudes impactant notamment les cafés et bars. La démocratisation des machines à cafés et des tireuses à bières incitent à consommer davantage à domicile. De plus, Internet continue à révolutionner les modes de consommation, de distribution et d’approvisionnement. Tout le monde est concerné : consommateurs, restaurateurs et distributeurs. La profession doit donc rester innovante, en utilisant le digital comme vecteur de performance et d’expérience client. Demain, nous serons aussi tous plus sensibles aux règles sanitaires exercées dans ces lieux de vie. C’est pourquoi, la mise en œuvre du plan d’aide du gouvernement est très attendue. La profession doit rester confiante mais prudente. En attendant, nous restons mobilisés aux côtés de nos clients grossistes en les aidant à rouvrir dès que possible et dans les meilleurs conditions.

Retrouvez l’ensemble des commerces à vendre : ICI


Toute l’actualité