MICHEL SIMOND

Premier réseau national de conseil en cession et reprise de commerces et entreprises.

En savoir + sur nous

Trouver un cabinet

info@msimond.fr

0 825 08 11 08 : 0,15 € / min

Se connecter

Michel Simond
04/05/2020

« Rien ne serait pire que de faire une réouverture dans la précipitation qui nous obligerait ensuite à fermer à nouveau. Ce serait une immense déception pour les restaurateurs, une immense déception pour les Français aussi » déclare le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire à l’issue d’une réunion à l’Élysée consacrée à ce secteur particulièrement touché par la crise.

« Nous préférons nous donner le temps de faire une réouverture dans les meilleures conditions sanitaires possibles ».

Le gouvernement va étudier un guide de bonnes pratiques exposé par les restaurateurs. Il prévoit différents dispositifs comme une obligation du personnel de salle à se laver les mains toutes les 30 minutes, un espace d’un mètre entre chaque table ou encore des réservations limitées à huit personnes.

Le gouvernement veut voir par ailleurs, dans la droite ligne de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le processus de déconfinement, l’évolution de l’épidémie après le 11 mai.

« On se donne entre le 11 mai et la fin du mois de mai une quinzaine de jours pour regarder comment évolue la situation sanitaire du pays », a poursuivi Bruno Le Maire.

« La clause de revoyure fixée à la fin du mois de mai nous permettra, avec le président de la République, avec le Premier ministre, de définir une date de réouverture des bars, cafés, restaurants. ».