MICHEL SIMOND

Premier réseau national de conseil en cession et reprise de commerces et entreprises.

En savoir + sur nous

Trouver un cabinet

info@msimond.fr

0 825 08 11 08 : 0,15 € / min

Michel Simond MSD
09/10/2014

L’Union nationale des diffuseurs de presse (UNDP) a annoncé en juillet 2014 l’adoption par le Conseil supérieur des messageries de presse (CSMP) d’une décision stratégique pour l’avenir des marchands de journaux. Ces derniers verront leur rémunération majorée de 2,5 points en trois ans. Commissionnés à hauteur de 17,7 % en moyenne, leur rémunération était jusqu’alors parmi les plus faibles d’Europe. L’UNDP est heureuse de voir cette demande aboutir, la traduction de son combat ininterrompu depuis 1994 en faveur de la reconnaissance du réseau des marchands spécialistes indépendants.

Les 6 000 commerçants de presse qualifiés 2e plan (Q2) vont percevoir une commission exceptionnelle sur une partie des ventes de presse réalisées cette année. Celle-ci sera calculée sur leur volume d’affaires du 4e trimestre 2014 : 1 % sur les quotidiens ; 1,2 % sur les publications. Cette somme leur sera versée au plus tard le 31 mars 2015, par chèque, avec leur complément de rémunération habituel. “C’est le top départ du dispositif voté cet été par le Conseil sup’ sur la hausse de la rémunération. Cela va inciter mes confrères à replacer la presse au cœur de leur projet commercial”, indique Daniel Panetto, le président de l’UNDP.

Les 650 kiosquiers n’ont pas été oubliés. Ils percevront une somme forfaitaire de 300 €, versée au plus tard le 15 janvier 2015. Une mesure financée par les messageries à proportion de leur part des ventes (85 % pour Presstalis, 15 % pour MLP). 

Pour en savoir-plus, consultez le site www.unionpresse.fr