MICHEL SIMOND

Premier réseau national de conseil en cession et reprise de commerces et entreprises.

En savoir + sur nous

Trouver un cabinet

info@msimond.fr

0 825 08 11 08 : 0,15 € / min

Se connecter

Michel Simond
04/04/2017

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ? Dans quelle(s) circonstance(s) avez-vous commencé à collaborer avec le groupe Michel Simond ?

J’exerce la profession d’avocat depuis ma prestation de serment en 1993. Je pratique mon métier dans le secteur juridique c’est-à-dire dans le droit de l’entreprise, constitution de sociétés, baux commerciaux, transmission …. et vente de fonds de commerce.
J’ai rencontré Michel Glorie (ndlr : directeur du Cabinet Michel Simond d’Annecy) en 2007 à l’occasion d’une vente de fonds de commerce de tabac-presse à Thonon-Les-Bains. Nous fêtons cette année nos 10 années de collaboration. 


Quels sont vos rôles clés dans le cadre de votre collaboration avec le Cabinet d’Affaires Michel Simond d’Annecy ?

Lors de la phase d’accord avec l’acquéreur, il y a un tour de table avec notamment son comptable afin d’établir la structure juridique. J’apporte alors un complément de compétence afin de choisir la structure la plus adaptée pour les clients de Michel Glorie qui orchestre ce rdv. 
Notre collaboration avec le Cabinet d’Affaires Michel Simond d’Annecy est basée sur l’échange de nos connaissances respectives et le respect du client. 
Il s’agit d’un partenariat privilégié où chacun garde son indépendance intellectuelle et financière. 


Quels sont, selon vous, les atouts du réseau Michel Simond ?  

Le Réseau Michel Simond bénéficie d’une excellente image de marque nationale conjuguée à la rigueur de ses analyses de faisabilité des projets.


Selon vous, quelles sont les spécificités du secteur de la transmission de fonds de commerce ? 

La vente de fonds de commerce nécessite aujourd’hui une très bonne connaissance du tissu économique local et de ses particularités mais aussi une solide expertise juridique des montages préconisés en association avec l’expert-comptable pour le volet financier.


Au vu de votre expérience, avez-vous un conseil à donner aux cédants et aux repreneurs ?

Pour le vendeur du fonds de commerce, afin de réussir son opération, je préconise l’anticipation c’est-à-dire une étude exhaustive des points financiers, fiscaux et patrimoniaux préalables à l’opération de vente. 
Pour l’acquéreur d’un fonds de commerce, je préconise de prendre son temps, l’urgence et la précipitation ne sont pas bonnes conseillères. Le plus important pour un achat qui implique de grands bouleversements familiaux et financiers, il est impératif de se faire assister par des professionnels.


A ce jour, quelle est l’affaire qui vous a le plus marqué ?

Chaque vente, permet de rencontrer des participants d’horizons différents. Je reste toujours très sensible aux ventes qui correspondent à la fin d’une vie professionnelle.