MICHEL SIMOND

Premier réseau national de conseil en cession et reprise de commerces et entreprises.

En savoir + sur nous

Trouver un cabinet

info@msimond.fr

0 825 08 11 08 : 0,15 € / min

Se connecter

Michel Simond
21/03/2013

Selon les experts de l'immobilier, l'investissement hôtelier dans cinq grands pays européens (Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Espagne) a atteint 6 milliards d'euros en 2012. Les acquéreurs ont visé en particulier les transactions sûres dites actifs 'prime'.

Un marché dynamique en France

En France, après avoir augmenté en 2010 et 2011, le taux d'occupation a fléchi de 1,3 point en 2012. Grâce à une hausse de 2,4% des prix moyens, le RevPAR a gagné quelques centimes d'euros.
Paris affiche le taux d'occupation le plus élevé du pays (82,1%) et, avec un RevPAR de 126€, continue à enregistrer des performances nettement supérieures à celles des marchés régionaux. De fait, dans les régions françaises, le taux d'occupation s'établit à 60,7% en baisse de 1,7 point par rapport en 2011. Comme la hausse de 1,9% des prix moyens n'a pas permis de contrebalancer cette diminution, le RevPAR a légèrement diminué pour s'établir à 43,4€.

Pénalisée par un climat économique très défavorable dans l'ensemble de la zone euro, la hausse du RevPAR évoluera différemment selon les marchés en 2013. Paris devrait bien résister, la France bénéficiant par ailleurs d'un calendrier de salons professionnels opportun.

D'autre part, le marché français s'est montré particulièrement dynamique avec 1,8 milliard d'euros investis dans l'hôtellerie, soit une hausse de 59 % par rapport à 2011. Parmi les transactions remarquables qui ont été enregistrées, il y a eu celle de l'hôtel Melia à la Défense, la cession par Accor du Pullman Paris Rive Gauche pour 77 M€, ou encore celle de quatre grands portefeuilles à l'image des 165 hôtels B&B achetés par Predica pour 500 M€.

Source : BNP Real Estate - Lien vers l'étude complète en cliquant ici