Cession

Fort d’une méthode unique qui fait ses preuves depuis plus de 20 ans et d’une base de plus de 16 000 repreneurs actifs, nos cabinets sont en mesure de vous conseiller dans toutes les étapes de votre projet de cession et peuvent, grâce à leur parfaite maîtrise du marché local répondre à l’ensemble des problématiques que vous risqueriez de rencontrer.

VENDEUR / CÉDANT : UNE VALORISATION NE S’IMPROVISE PAS !

La cession d’un commerce et/ou d’une entreprise est un processus complexe et long qui implique la maîtrise de certains usages et réglementations. Malgré toutes les raisons qui peuvent vous pousser à abandonner votre activité (départ à la retraite, reconversion, problèmes de santé …), il est très difficile de se séparer d’une entreprise qui vous appartient, généralement depuis de longues années, et dans laquelle vous avez beaucoup investi tant physiquement que financièrement.
Lorsque vous envisagez de transmettre votre bien, la première question que vous êtes amenés à vous poser est : « Que vaut mon entreprise sur le marché ? » Il s’agit là d’une étape cruciale de votre projet de cession.
En effet, de nombreux cédants sont confrontés à des cas de sous-évaluation ou de surévaluation de leur bien. Cependant, afin de minimiser les risques d’erreur, il est indispensable de procéder de manière professionnelle, c’est-à-dire, faire appel à des spécialistes de la transmission qui vous permettront de négocier en toute confiance avec le repreneur et d’optimiser les chances de réussite de votre opération.
Michel Simond a développé pour vous un outil de valorisation : l’indice MS, un baromètre qui vous permet d’estimer au plus juste votre entreprise sur la base des cessions réalisées. N’hésitez pas à solliciter un cabinet MS pour obtenir une estimation de votre bien.
Pour en savoir plus, consultez la rubrique "Valorisation"
Consultez la définition de ces notions:
Baromètre des ventes - Cession - EBE - Fonds de commerce - Valorisation


VENDRE / CÉDER SON FONDS DE COMMERCE OU SES TITRES : PRENEZ LA BONNE DÉCISION !


Vous avez décidé de céder votre entreprise, mais un point vous préoccupe : le choix des modalités de cession.
En effet, deux formules s’offrent à vous en fonction de votre situation personnelle et de vos projets futurs.

La cession du fonds de commerce

Opter pour la cession du fonds de commerce signifie que vous renoncez uniquement à l’actif de votre société : une proposition qui convient généralement aux repreneurs puisque celle-ci leur permet de démarrer leur activité en toute sérénité, sans avoir à se soucier des dettes contractées préalablement.

La cession des titres sociaux

A l’inverse, la cession des titres sous-entend que vous confiez au repreneur l’ensemble de votre structure juridique : en plus du fonds de commerce, il récupère votre passif (remboursement des emprunts…). Rassurez-vous, vous avez la possibilité d’avancer des arguments qui sauront convaincre votre repreneur puisque la cession des titres présente tout de même un certain nombre d’avantages, dont le maintien des contrats avec la clientèle, les fournisseurs et les banques.
Comme vous pouvez le constater il n’y a pas de formule meilleure que l’autre, toutes deux présentent des avantages et des inconvénients. In fine, votre choix sera orienté vers le mode de cession le moins coûteux. Cependant, un recours à un professionnel de la transmission de commerces et d’entreprises est tout de même recommandé car ces types de reprises sont soumis à des formalités importantes.
Sachez que les cabinets Michel Simond prennent en considération les différentes modalités de cession, leurs aspects juridiques et fiscaux propres, mais aussi le calendrier de réalisation, et la disponibilité du produit de la cession.
Pour en savoir plus, consultez la rubrique "Juridique / Fiscal"
Consultez la définition de ces notions:
Cession - Fonds de commerce - Titres de société

Rechercher une offre

0 €  > 1 000 000 €