MICHEL SIMOND

Premier réseau national de conseil en cession et reprise de commerces et entreprises.

En savoir + sur nous

Trouver un cabinet

info@msimond.fr

0 825 08 11 08 : 0,15 € / min

Se connecter
Vous voulez en savoir plus sur Michel Simond ?
Suivez l’actualité de nos cabinets : présence sur des salons professionnels, signature de partenariats, …
19 résultat(s)
temoignage michel simond

Interview de Bruno Huard, Directeur du Cabinet d'Affaires Michel Simond Caen

Avant d’intégrer le réseau Michel Simond, quel métier exerciez-vous et dans quelle(s) circonstance(s) avez-vous rejoint le groupe MS ? 

Je dirigeais 3 salons de coiffure sous franchise. Je souhaitais développer mon groupe pour atteindre une taille d’environ 10 points de vente. C’est dans ce projet de développement que j’ai rencontré pour la première fois le Cabinet Michel Simond de Caen. Le manque d’emplacements disponibles et le tassement du marché commençaient à compliquer mon projet. 

J’ai donc rencontré Vincent Bonnin, mon prédécesseur qui a accepté de me confier un secteur pour que j’occupe le poste de consultant conjointement à la direction de mes salons.

Je me suis très vite senti à l’aise dans ce métier qui me permettait d’utiliser toute mon expérience et mes compétences de chef d’entreprise. Autodidacte, je me suis toujours libéré plusieurs fois par an pour suivre des formations, comptables, juridiques ou de management… cet effort sur de nombreuses années est un véritable appui dans mon quotidien actuel. 

Pourriez-vous nous dresser en quelques mots votre parcours depuis votre intégration chez Michel Simond ? 

J’ai commencé consultant tout en cumulant la direction de mes 3 salons, qui m’occupaient les samedis matins. Ayant obtenu rapidement de bons résultats au sein du cabinet, j’ai cédé mes 3 salons et me suis concentré uniquement sur mon travail de consultant. J’ai terminé dans les 10 meilleurs consultants dès ma première année complète. 
Souhaitant vendre son cabinet, Vincent m’a sollicité. J’ai refusé 3 fois avant d’accepter 2 ans plus tard. Consultant MS est un métier formidable : des contacts B2B valorisant, une bonne rémunération et sans problématique de chef d’entreprise. Voilà pourquoi j’ai longtemps refusé de reprendre la direction du cabinet.
Bénéfice, conclusion positive sur le « saut »

En tant que Directeur de cabinet, comment aidez-vous votre équipe au quotidien ?

La première règle est d’être disponible ! Par exemple, passer du temps sur le terrain avec chacun des consultants est très important. Il faut disposer de compétences techniques aux dessus de la moyenne des consultants, pour faciliter la compréhension des dossiers et leur construction. Il faut aussi être un bon interlocuteur commercial et réseau afin de simplifier la mise en relation. De plus, il faut savoir apporter des solutions pour la gestion des points délicats comme la négociation, la signature etc. Bien sûr, la méthode et la rigueur sont indispensables. 

Mais le plus important, en tant que directeur, c’est d’avoir une bonne vision du cabinet, en sachant la décrire pour montrer le chemin à l’équipe. 

Que vous apporte le réseau Michel Simond au quotidien pour vous aider dans votre métier ? 

Le réseau a une présence nationale, ce qui permet de profiter de sa notoriété. Michel Simond nous apporte aussi des outils qui évoluent comme par exemple une plateforme de formation à distance qui complète les formations présentielles. De plus, l’esprit réseau est très fort, la qualité des échanges avec mes collègues directeurs et les groupes de travail que nous mettons en place sont toujours constructifs et très enrichissants. Enfin, l’équipe du siège MS est vraiment à l’écoute de nos besoins et de nos problématiques. 

Quel est le secret d’un « bon consultant » MS selon vous ?

Le secret d’un bon consultant ? Il faut être organisé, rigoureux, avoir la volonté d’apprendre et le sens de l’éthique. Cela semble évident mais il faut avoir un sens commercial développé. 
Faire gagner deux parties dont les intérêts semblent opposés c’est bien sur ce point qu’on attend un bon consultant.


Qu’est-ce qui vous a attiré dans le métier de Directeur de Cabinet spécialisé en conseil de transaction de commerces et d’entreprises ? Et qu’est-ce-qui vous a poussé à rejoindre un cabinet MS ?

Reprendre la direction du cabinet de Caen après mon expérience de consultant était pour moi la suite logique des choses, dans la continuité de mes envies. 
A ce jour, quelle est l’affaire qui vous a le plus marqué ? (Une affaire originale, une (très) belle affaire, un dossier qui a été compliqué à gérer…)

Je n’ai pas très envie de vous parler de nos derniers gros dossiers… Mais plutôt d’un des plus petits cette année, qui est à mon sens bien plus marquant. Une phrase suffit à en prendre la mesure : Nous avons vendu un tabac presse dont l’enseigne est « le Petit Nègre » à une personne de couleur noir. 
Ce dossier reflète les forces d’un chef d’entreprise qui a transformé en opportunité ce qui aurait été sclérosant pour d’autres. Faire abstraction d’un environnement social populaire pour mener à bien un projet d’entreprise, c’est une véritable réussite qui illustre d’une belle manière la capacité d’un dirigeant à aller au bout de son projet.  

temoignage michel simond

Interview d'Estelle, assistante commerciale du Cabinet d'Affaires Michel Simond de Strasbourg

Avant d’intégrer le réseau Michel Simond, quel métier exerciez-vous et dans quelle(s) circonstance(s) avez-vous rejoint le groupe MS ?

J’ai occupé le poste d’assistante de Direction Régionale à la SPCL (filiale commerciale de France Loisirs) pendant presque 20 ans. Assister 4 Directeurs consécutifs m’a donné l’impression de changer de poste et ce fut très enrichissant.
Après quelques mois au chômage, (période dont j’ai eu horreur, car je ne supporte pas l’inactivité et l’attente), j’ai été recrutée pour le Cabinet d’Affaires Michel Simond Strasbourg en 2011 via un cabinet de recrutement. Plusieurs entretiens et tests m’ont permis de décrocher ce poste d’assistante et je ne le regrette vraiment pas ! 


Pourriez-vous nous dresser en quelques mots votre parcours depuis votre intégration chez Michel Simond ?

J’ai eu la chance de participer à la formation initiale pour mon démarrage dans le réseau et ce fut très enrichissant. 
Le cabinet de Strasbourg était une création. Nous avons donc contribué à son montage puis son développement, ce qui a constitué une expérience très riche et une belle satisfaction. 


Quelles sont vos missions principales au sein de votre cabinet ? 

Le poste d’assistante y est très varié, intense et rythmé. Je ne m’ennuie jamais ! 
Le plus important est la coordination entre clients et directeur/consultants. Il m’arrive qu’on me surnomme « tour de contrôle » … et « maîtresse » dans un autre registre, pour rire.
Mon rôle essentiel est d’inscrire un maximum de nouveaux acquéreurs en rendez-vous au cabinet. S’occuper des anciens clients est également important, bien entendu, car notre objectif est de satisfaire au maximum nos clients sur le long terme. 
La gestion commerciale est primordiale, toutefois, le suivi administratif des dossiers est également important.


Comment aidez-vous les consultants au quotidien ? Quel est le secret d’un « bon consultant » MS selon vous ?

J’essaye d’être réactive pour répondre aux demandes des consultants, même si cela s’avère délicat à certains moments lorsque je suis débordée. Je relaye au plus vite les informations acquéreurs/vendeurs. 
J’ai le plaisir de travailler avec une belle équipe de 10 consultants. Chacun est différent de par son caractère, son vécu, son âge et ses expériences. 
Le secret du « bon consultant »? Progresser constamment dans l’ensemble des domaines, je pense que c’est toute la difficulté de ce métier ! Il faut surtout être persévérant, proche de ses clients et s’investir au maximum dans chaque dossier. 
De surcroit, nous avons la chance d’être soutenus à 100% par notre directeur de cabinet ! C’est notre force…  


Que vous apporte le réseau Michel Simond au quotidien pour vous aider dans votre métier ? 

Ah, ce CRM ! Oui, c’est un super outil qui nous permet d’être efficaces (quelle catastrophe, lorsque nous avons des pannes internet -rires-) 
De plus, le siège répond toujours « présent » lorsque nous avons des questions ou des besoins, ce qui permet de travailler sereinement. 


Qu’est-ce qui vous a attiré dans le métier d’assistante commerciale au sein d’un cabinet spécialisé en transaction de commerces et d’entreprises ? Et qu’est-ce-qui vous a poussé à rejoindre un cabinet MS ?

C’était le challenge ! Décrocher cet emploi et réussir dans le poste étaient importants car je n’avais aucune expérience dans le domaine de la transaction de fonds de commerce et de plus, je sortais d’une expérience de 20 ans dans la même société. Je me suis investie à fond pour y arriver.
J’ai l’habitude de dire que nous passons la majeure partie de notre vie au travail, et de ce fait, il est préférable que nous y allions avec plaisir. Et c’est mon cas. J’ai la chance d’avoir un super patron et la bonne ambiance qui règne au sein du cabinet font que j’adore mon métier ! (les réunions hebdomadaires avec les consultants sont toujours des moments sympathiques).
De surcroît, notre cabinet étant installé dans un centre d’affaires, cela me permet de ne pas être isolée et contribue à mon bien-être au travail.


A ce jour, quelle est l’affaire qui vous a le plus marqué ? 

Aucune en particulier, car toutes sont importantes. Chaque affaire menée jusqu’à la vente est une sorte de victoire. Bien entendu, pouvoir établir une facture d’honoraires est une belle satisfaction. Rien ne se passe jamais comme prévu, alors quand une vente est conclue, la victoire est partagée entre les acquéreurs, les vendeurs et l’équipe Michel Simond. 

temoignage michel simond

Interview de Maître Murielle P. , avocate collaborant avec le Cabinet MS d'Annecy

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ? Dans quelle(s) circonstance(s) avez-vous commencé à collaborer avec le groupe Michel Simond ?

J’exerce la profession d’avocat depuis ma prestation de serment en 1993. Je pratique mon métier dans le secteur juridique c’est-à-dire dans le droit de l’entreprise, constitution de sociétés, baux commerciaux, transmission …. et vente de fonds de commerce.
J’ai rencontré Michel Glorie (ndlr : directeur du Cabinet Michel Simond d’Annecy) en 2007 à l’occasion d’une vente de fonds de commerce de tabac-presse à Thonon-Les-Bains. Nous fêtons cette année nos 10 années de collaboration. 


Quels sont vos rôles clés dans le cadre de votre collaboration avec le Cabinet d’Affaires Michel Simond d’Annecy ?

Lors de la phase d’accord avec l’acquéreur, il y a un tour de table avec notamment son comptable afin d’établir la structure juridique. J’apporte alors un complément de compétence afin de choisir la structure la plus adaptée pour les clients de Michel Glorie qui orchestre ce rdv. 
Notre collaboration avec le Cabinet d’Affaires Michel Simond d’Annecy est basée sur l’échange de nos connaissances respectives et le respect du client. 
Il s’agit d’un partenariat privilégié où chacun garde son indépendance intellectuelle et financière. 


Quels sont, selon vous, les atouts du réseau Michel Simond ?  

Le Réseau Michel Simond bénéficie d’une excellente image de marque nationale conjuguée à la rigueur de ses analyses de faisabilité des projets.


Selon vous, quelles sont les spécificités du secteur de la transmission de fonds de commerce ? 

La vente de fonds de commerce nécessite aujourd’hui une très bonne connaissance du tissu économique local et de ses particularités mais aussi une solide expertise juridique des montages préconisés en association avec l’expert-comptable pour le volet financier.


Au vu de votre expérience, avez-vous un conseil à donner aux cédants et aux repreneurs ?

Pour le vendeur du fonds de commerce, afin de réussir son opération, je préconise l’anticipation c’est-à-dire une étude exhaustive des points financiers, fiscaux et patrimoniaux préalables à l’opération de vente. 
Pour l’acquéreur d’un fonds de commerce, je préconise de prendre son temps, l’urgence et la précipitation ne sont pas bonnes conseillères. Le plus important pour un achat qui implique de grands bouleversements familiaux et financiers, il est impératif de se faire assister par des professionnels.


A ce jour, quelle est l’affaire qui vous a le plus marqué ?

Chaque vente, permet de rencontrer des participants d’horizons différents. Je reste toujours très sensible aux ventes qui correspondent à la fin d’une vie professionnelle.


temoignage michel simond

Interview de Florent, consultant du Cabinet d'Affaires Michel Simond Franche-Comté & Vosges

Avant d’intégrer le réseau Michel Simond, quel métier exerciez-vous et dans quelle(s) circonstance(s) avez-vous rejoint le groupe MS ?
Après 7 ans dans la grande distribution j’étais à la recherche d’une reconversion sur un poste plus orienté commercial.
J’ai connu le groupe Michel Simond par l’intermédiaire d’une connaissance, un notaire qui venait de finaliser une cession avec le groupe et qui m’a dit que le cabinet local cherchait des consultants.

Pourriez-vous nous raconter en quelques mots votre parcours depuis votre intégration chez Michel Simond ? 
Il y a 4 ans, j’ai commencé en tant que consultant au sein du cabinet MS Besançon. Depuis 1 an et demi, j’ai intégré le « nouveau » Cabinet Franche-Comté & Vosges où réside un véritable esprit d’équipe et une excellente ambiance de travail. Mon secteur est le beau département du Jura.

Quel est le secret d’un « bon consultant » MS selon vous ? 
Je pense qu’un bon consultant doit additionner plusieurs qualités pour avoir des résultats : passion, motivation, disponibilité, écoute, résistance à l’échec. Pour faire la différence il faut savoir d’adapter aux situations et gagner la confiance des clients par la franchise et la qualité du conseil.

Que vous apporte le réseau Michel Simond au quotidien pour vous aider dans votre métier?
Tout d’abord une notoriété et une expérience réseau, mais surtout sa méthodologie qui a fait ses preuves et que l’on nous transmet avec pédagogie en formation initiale à Paris. Ensuite les outils sont de vrais appuis au quotidien, notamment le Linx au niveau informatique. J’apprécie aussi l’augmentation des échanges au sein du réseau depuis 2 ans avec les réunions régionales.

Qu’est-ce qui vous a attiré dans le métier de consultant en transaction de commerces et d’entreprises? Et qu’est-ce-qui vous a poussé à rejoindre un cabinet MS?
Honnêtement à la base je ne connaissais pas bien le métier, mais j’ai vraiment été attiré et séduit par le coté « challenge » avec une activité où on voit et gère beaucoup de choses différentes en plus d’avoir la possibilité d’être un véritable acteur de l’économie locale. C’est une belle aventure depuis 4 ans, avec de belles rencontres.

A ce jour, quelle est l’affaire qui vous a le plus marqué? 
Chaque affaire est différente, passionnante. Mais la meilleure récompense de l’investissement de notre accompagnement sur le terrain et le plus plaisant est quand on retourne voir les repreneurs en activité après une cession et que l’on constate leur épanouissement et qu’ils sont totalement satisfaits de nos services.

temoignage michel simond

Interview d'Olivier, consultant du Cabinet d'Affaires Michel Simond Bordeaux

Avant d’intégrer le réseau Michel Simond, quel métier exerciez-vous et dans quelle(s) circonstance(s) avez-vous rejoint le groupe MS ?

Avant d’intégrer le réseau, j’étais importateur de véhicules venant de l’Europe entière. J’exerçais ce métier en tant que mandataire indépendant. En 2008, une amie me parle de la reprise du cabinet de Grenoble. Curieux, je rencontre le directeur de cabinet, me rend avec lui sur le terrain et c’est comme ça que tout a commencé. 

Pourriez-vous nous dresser en quelques mots votre parcours depuis votre intégration chez Michel Simond ? 

De 2008 à 2011, j’ai été consultant du cabinet de Grenoble. Puis j’ai intégré le cabinet de Bordeaux car il proposait de belles perspectives de développement et ma femme étant bordelaise, nous souhaitions nous installer dans la région. Concernant mon secteur, je suis surtout spécialisé en CHR, tabac-presse-loto, bar tabac.


Quel est le secret d’un « bon consultant » MS selon vous ?

Il faut avoir une importante force de caractère. Avant d’avoir la réalisation définitive, il y a un travail de fond qui est important, il ne faut jamais se décourager. Même si on a une mauvaise passe, ce qui peut arriver à tout le monde, il faut toujours se battre car c’est un métier non linéaire où il faut être persévérant. Je pense qu’il faut aussi être à la disponibilité du client. J’ai déjà fait des visites le dimanche et je le referai sans hésitation. Les personnes qui viennent en congés 15 jours pour visiter la région n’ont pas forcément des plages horaires en adéquation avec les nôtres mais il faut savoir être flexible et au service du client. 


Que vous apporte le réseau Michel Simond au quotidien pour vous aider dans votre métier ? 

Nous disposons d’un excellent outil CRM. J’ai connu le CRM de 2008 et ça n’a rien à voir, il est beaucoup plus performant et nous permet notamment de faire des dossiers d’acquéreurs personnalisés qui nous sert de document de base pour tout acquéreur qui veut faire évaluer la faisabilité de l’affaire. Je pense qu’on se démarque vraiment de la concurrence sur ce point. 
En 2008, la franchise Michel Simond c’était surtout un nom, nous n’avions aucun lien avec les autres cabinets. Depuis que la nouvelle équipe est en place (ndlr : 2015), il y a un relationnel réseau bien plus important. C’est très intéressant de savoir ce qui se passe ailleurs et d'accroître l’esprit réseau.


Qu’est-ce qui vous a attiré dans le métier de consultant en transaction de commerces et d’entreprises ? Et qu’est-ce-qui vous a poussé à rejoindre un cabinet MS ?

Je ne connaissais pas le métier de consultant avant de démarrer. Mais c’est l’autonomie et la diversité qui m’ont attiré. Nous avons des interlocuteurs très différents (notaires, experts comptables, avocats, banquiers…) ce qui est très enrichissant. Je trouve que le métier s’est énormément étoffé par exemple au niveau des normes DBE-handicapés-hygiène, etc. Elles sont beaucoup plus présentes qu’elles ne l’étaient il y a 8 ans. C’est un métier challengeant où on ne cesse d’apprendre.


A ce jour, quelle est l’affaire qui vous a le plus marqué ? 

Il y a quelques temps, j’ai pris le mandat d’une épicerie Vival le mercredi et j’ai vendu l’affaire le samedi. C’était dans le cadre d’un départ en retraite. Nous avons fait la visite le samedi avec les acquéreurs, et avons tous mangé au restaurant. Ils ont signé l’offre d’achat entre le dessert et le café. Ce n’est pas une affaire hors-normes mais l’anecdote est plutôt sympa et puis cela n’arrive pas souvent vous vous en doutez. 



1 2 3 4